Le 22 juin 2018, le Conseil a adopté le mandat de négociationconcernant le futur accord entre l'UE et les pays ACP. Accord de partenariat entre les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et la Communauté européenne et ses États membres (accord de Cotonou). Le Parlement européen a donné son accord à la ratification de la révision de 2010 en juin 2013, tout en exprimant «ses plus vives réserves à l’égard de certaines parties de l’accord qui ne reflètent pas la position du Parlement européen et les valeurs de l’Union européenne». L’accord de Cotonou, signé le 23 juin 2000, a succédé aux conventions de Lomé et a une validité de 20 ans. Un budget à l'arrêt. Les accords de partenariat économique interviennent, après la convention de Lomé initiée en 1975 et l'accord de Cotonoupassé en 2000. Un accord de libre-échange de l'Union européenne est un traité de droit international bilatéral entre l'Union européenne d'une part et un État ou une organisation internationale tiers d'autre part. Il repose sur la stratégie conjointe Afrique-UE adoptée en 2007 par les chefs d’État et de gouvernement lors du deuxième sommet UE-Afrique. Parmi les autres instruments financiers concernant l’Afrique figurent notamment l’instrument européen de voisinage pour l’Afrique du Nord, des programmes thématiques au titre de l’ICD («Biens publics mondiaux et défis qui les accompagnent» et «Société civile et autorités locales»), ou encore l’instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme (IEDDH). Le Parlement dispose de délégations interparlementaires permanentes pour les relations avec les pays africains et leurs institutions. Le sixième sommet UA-UE devait avoir lieu à la fin du mois d’octobre 2020, mais il a été reporté et se tiendra potentiellement au printemps 2021. Selon la Commission européenne et la Commission de l’Union africaine, le sommet devrait être consacré à la définition d’une nouvelle stratégie globale de l’Union avec l’Afrique. Les négociations ont formellement commencé le 28 septembre 2018. L'objectif est de créer un cadre de concertation entre les Plateformes nationales de la société civile des 15 pays membres de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Afrique de l'ouest (Cedeao) sur les enjeux des Accords de partenariat économique (Ape). Les relations entre l’Union européenne et l’Afrique subsaharienne sont actuellement régies par l’accord de Cotonou, qui jette les bases des relations entre l’Union et 78 pays appartenant au groupe ACP. En conséquence, pour l’instant, seul l’APE entre l’Union européenne et la Communauté de développement de l’Afrique australe (CDAA) est appliqué à titre provisoire, et ce depuis octobre2016. Le bénéfice du régime préférentiel établi par les accords de libre-échange est … évaluation du partenariat UA-UE et de la compatibilité des nouvelles propositions de partenariat avec les réalisations de l’actuelle stratégie commune Afrique-UE; coopération en matière de migrations, de déplacements et d’asile et mobilité des jeunes en Afrique; paix et sécurité, en particulier la feuille de route pour le programme phare de l’UA intitulé «Faire taire les armes à l’horizon 2020»; un mécanisme visant à atteindre la parité entre les hommes et les femmes dans tous les domaines de la vie grâce à l’élimination de toutes les formes de discrimination et de violence à l’égard des femmes et des filles. Le secrétaire général de l'Organisation des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP, ex-Groupe ACP), l'Angolais Georges Chikoti, n'attend plus que les commentaires des différents ministres des affaires étrangères africains sur ce qui doit être la dernière version du nouvel accord de libre-échange du partenariat entre l'Union européenne (UE) et la région ACP. L’accord est mis en œuvre par des institutions paritaires ACP-UE, qui comprennent notamment un conseil des ministres, un comité des ambassadeurs et une assemblée parlementaire paritaire. Outre le soutien à la diplomatie préventive, l’Union peut aider l’Afrique à organiser la gestion militaire de ses guerres et leur résolution pacifique. Les relations UE-ACP remontent aux conventions de Lomé I à IV (1975-2000) établissant des dispositions applicables à la coopération au développement et au commerce, qui ont autorisé le libre accès de 99,5 % des produits des pays ACP au marché européen. En ce qui concerne les migrations, il est considéré dans le projet de rapport que la réussite du partenariat passera par le renforcement substantiel des possibilités de mobilité et le développement de canaux de migration légale est demandé. Ce processus a abouti à la création du mandat de négociation de l’Union en juin 2018, les pays ACP ayant produit le leur au mois de mai. L'Union européenne et le Royaume-Uni ont décidé de poursuivre les négociations sur leurs futures relations au-delà de la date butoir de dimanche soir. En outre, dans la perspective du sommet, le Parlement européen a organisé une conférence de haut niveau en vue de promouvoir sa vision d’un nouveau partenariat, conférence à laquelle ont pris part des dirigeants et décideurs politiques européens et africains pour débattre de la paix et de la sécurité, de la croissance économique, des migrations et de la jeunesse. Les travaux ont commencé du côté de l'UE pour jeter les bases du futur partenariat avec les pays ACP. Le Mali, vaste pays d'1 241 238 km², se trouve sous l'emprise de deux feux. Dans cette dynamique, le premier atelier régional consacré aux plateformes nationales d’Organisation de la société civile de la sous-région Ouest africaine se tiendra du 14 au 16 décembre 2020, à Abidjan. Cet accord permet la réalisation d'un espace de libre-échange sans droits … Il a notamment déploré l’absence d’une clause explicite relative à «la non-discrimination sur la base de l’orientation sexuelle». La politique globale de l’Union applicable à l’ensemble des 54 États africains est appelée stratégie commune Afrique-UE. Le Parlement européen a également mis en place des formes de coopération parlementaire avec l’Union africaine par le truchement de sa délégation pour les relations avec le Parlement panafricain (PAP), établie en 2009. Le Fonds européen de développement reste le principal instrument de l’Union en matière de coopération au développement en Afrique. L'UE travaillera en vue d'un accord substantiellement ré… Toutefois, la faute n’incombe pas uniquement à l'UE, mais aussi aux gouvernements successifs algériens. Cet important article s’insère au sein d’un dispositif plus large concernant les relations politiques entre les deux continents. L’Algérie ne veut plus de l’accord d’association avec l’Union européenne en dénonçant un déséquilibre abyssal de la balance commerciale en faveur de la communauté européenne. La structure financière est susceptible de changer à la suite des négociations du nouveau cadre financier pluriannuel de l’Union 2021-2028 (voir la fiche spécifique 1.4.3 sur la question), qui ont débuté en 2018 et devraient se conclure d’ici à la fin de l’année 2019 ou au début de l’année 2020. © 2016 linfodrome.com Tous droits réservés. L’article 11 de l’accord prévoit que l’Union mettra des moyens à la disposition de son partenaire pour prévenir, gérer et résoudre les conflits armés ainsi que leurs conséquences. Une telle volonté de la part de la Communauté européenne a été inscrite dans son traité fondateur signé à Rome en 1957 procurant ainsi un fondement juridique important aux actions de l’UE en Afrique. L’accord de Cotonou emploie le terme de «partenariat», insistant sur les engagements et la responsabilité mutuels, et souligne l’importance du dialogue politique, des droits de l’homme, de la démocratie et de la bonne gouvernance. Si elle est confirmée, elle remplacera le sommet parlementaire PE-PAP qui a été reporté en raison du report du sommet intergouvernemental UA-UE. Les accords commerciaux compatibles avec l’Organisation mondiale du commerce, également appelés «accords de partenariat économique» ou APE, sont les principaux instruments de facilitation des échanges entre l’Union européenne et les régions africaines. En préparation de cette manifestation, la Commission européenne et la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité (VP/HR) ont présenté en mai 2017 une communication conjointe sur un nouvel élan pour le partenariat Afrique-UE. On peut notamment citer l’article 177 de la version consolidée du traité qui fait état de la politiq… L’Union Européenne (UE) est un partenaire commercial majeur de l’Afrique sub-saharienne. Cette stratégie a été adoptée par les dirigeants européens et africains lors du deuxième sommet UE-Afrique, qui s’est tenu à Lisbonne en décembre 2007. Bouake / Arbre de Noël : Une organisation comble plus de 1000 enfants de présents, CACAOCULTURE/LUTTE CONTRE LE TRAVAIL DES ENFANTS: Un important lot d'équipements mis à la disposition des acteurs à Divo, Bozizé accusé de coup d’État en Centrafrique : son parti se prononce. Le Partenariat Afrique-UE est un cadre officiel de dialogue, de travail et de coopération entre l'Union européenne (UE) et le continent africain. D'un côté, les récurrentes attaques terroristes meurtrières font désormais partie du vécu quotidien de... Abidjan, capitale économique de la Côte d'Ivoire, abrite du 14 au 16 décembre 2020, un atelier sur les enjeux des Accords de partenariat économique (Ape) Union européenne/Afrique. Au cours des deux dernières décennies, l’Union européenne et le groupe des États ACP ont tous deux évolué, et des changements importants se sont produits au sein de la relation. L'Union européenne et les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (pays ACP) entretiennent des relations privilégiées qui remontent aux origines de l'Union. La Convention de la société civile ivoirienne (Csci), avec l’appui de ses partenaires, notamment le réseau des Plateformes nationales d’Ong d’Afrique de l’Ouest et du Centre (Repaoc) et le Groupe de recherche et d’échanges technologiques (Gret), exécutent le projet dénommé : « Appui au renforcement des capacités opérationnelles des Organisations de la société civile (OSC) ivoirienne pour le suivi citoyen de l’Accord de partenariat économique intérimaire (Apei) en Côte d'Ivoire » cofinancé par l’Union européenne. "Investir pour la jeunesse" a été le thème central du sommet, ce sujet étant devenu une priorité essentielle aussi bien pour l'Europe que pour l'Afrique. L’Afrique du Sud dispose d’un accord sur le commerce, le développement et la coopération en vigueur avec l’Union européenne. Les accords passés entre les pays ACP et la CEE (communauté économique européenne) comprenaient la prolongation de « préférences commerciales non réciproques » conformément aux conventions précédentes. Ils ont également condamné le traitement inhumain des migrants et des réfugiés en Libye et adopté une déclaration conjointe sur la question. L'accord de Cotonou expirera en février 2020. L’Accord de Cotonou, qui régit depuis 2000 les relations politiques, économiques et financières entre l’Union européenne et les pays d’Afrique subsaharienne, expire le 29 février 2020. Se pose ainsi aux deux continents la question du partenariat qu’ils souhaitent définir entre eux pour les 20 prochaines années, et du niveau d’ambition de celui-ci. Toutefois, la négociation de ces accords, qui a débuté en 2002, s’est avérée plus difficile que prévu. Les pays ACP ont adopté leur propre position de négociation le 30 mai 2018 à l'occasion du Conseil des ministres ACP. En Libye, la rétention anti-migrants pour l'Europe fonctionne, mais Bruxelles en déplore les conséquences. L’objectif de l’accord de Cotonou est d’éradiquer la pauvreté en intégrant davantage les pays ACP dans l’économie mondiale. Les relations entre l’Union européenne et l’Afrique sont régies par l’accord de Cotonou et par la stratégie commune Afrique-UE, qui comprennent tous deux une dimension politique, une dimension économique et une dimension relative au développement. Les relations entre l’Union européenne et l’Afrique subsaharienne sont actuellement régies par l’accord de Cotonou, qui jette les bases des relations entre l’Union et 78 pays appartenant au groupe ACP. Il facilitera la concertation entre les OSC de la sous-région sur les thématiques liées aux rôles des OSC dans la coopération internationale. Le Soudan du Sud n’est pas signataire de l’accord. L'accord sur la protection des investissements que la Chine et l'Union européenne négocient depuis sept ans est "dans la dernière ligne droite", a annoncé vendredi Pékin, alors que les deux parties se sont donné pour objectif de conclure cette année. Ce renforcement des capacités africaines ira de pair avec un soutie… Accord de partenariat économique Union européenne/Afrique : Les OSC d’Afrique de l’Ouest membres du REPAOC apportent leurs observations La signature de l’Apei entre l’Union Européenne et la Côte d’Ivoire a permis de garantir ses exportations vers l’Europe. Lors du sommet, les dirigeants européens et africains ont adopté une déclaration conjointe sur les priorités communes pour un partenariat UE-Afrique dans quatre domaines: i) perspectives économiques pour la jeunesse; ii) paix et sécurité; iii) mobilité et migrations; et iv) coopération et gouvernance. Le Soudan du Sud n’est pas signataire de l’accord. La finalité de la stratégie était de donner à la relation entre l’Afrique et l’Union une nouvelle dimension stratégique se caractérisant par un partenariat politique renforcé et un approfondissement de la coopération à tous les niveaux. Celle-ci remplacera l’actuelle stratégie commune Afrique-UE. Le 9 mars 2020, la Commission européenne et le VP/HR ont publié une communication conjointe au Parlement européen et au Conseil intitulée «Vers une stratégie globale avec l’Afrique». Direct access to language menu (press "Enter"), Direct access to search menu (press "Enter"), Fiches thématiques sur l’Union européenne, Les relations avec les pays au-delà du voisinage européen, Relations transatlantiques: les États-Unis et le Canada, Les pays du Golfe, l’Iran, l’Iraq et le Yémen, traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, Accord sur le commerce, le développement et la coopération, un nouvel élan pour le partenariat Afrique-UE, déclaration conjointe sur les priorités communes pour un partenariat UE-Afrique, Vers une stratégie globale avec l’Afrique, délégation pour les relations avec le Parlement panafricain, partenariat stratégique entre l’Union et l’Afrique du Sud. Cette réflexion a abouti à la publication, en novembre 2016, d’une communication conjointe proposant différentes options possibles pour l’avenir. Ces relations de nature politique, économique et sociale relèvent principalement de la coopération au développement. La dernière réunion interparlementaire a eu lieu en octobre-novembre 2018 au Cap (Afrique du Sud). En juillet 2020, le Parlement européen a répondu en présentant un projet de rapport d’initiative intitulé «Une nouvelle stratégie UE-Afrique — un partenariat pour un développement durable et inclusif». Faites-nous savoir ce que vous avez pensé de cette page.