Carl von Clausewitz. Si les deux parties se sont armées pour combattre, c’est qu’elles y furent poussées par un principe d’hostilité. (45). Poésie Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, "De la guerre" doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à envisager la guerre comme constante anthropologique et à en élaborer une philosophie. Nous n’allons pas commencer par une définition pédante de la guerre mais nous nous en tiendrons à son élément essentiel : le duel. Si l’ensemble des considérations revient à un calcul des probabilités résultant de personnes et de circonstances déterminées, la fin politique, qui est bien le mobile initial de la guerre, devient un facteur absolument essentiel de ce produit. Fable (jeunesse) Alexi Horellou a publié, sur un scénario de Tarek, Lawrence aux éditions Emmanuel Proust (Paris, 2007) Le texte intégral de cette étude a été publié intégralement sur Joli Mai, l'ancien blog des amis des éditions Aden en avril 2012. On a donc ici recours à un principe de polarité. Toute guerre cependant se réduirait nécessairement à une seule décision ou à une série de décisions simultanées si les moyens destinés au combat étaient tous, ou pouvaient tous être déployés en même temps. On y retrouve la violence originelle de son élément, la haine et l’hostilité, qu’il faut considérer comme un instinct naturel aveugle ; le jeu des probabilités et du hasard qui en font une libre activité de l’âme ; et sa nature subordonnée d’instrument politique, par laquelle elle échoit à l’entendement pur. C’est alors à la réalité présente de fournir les données qui permettront d’estimer l’inconnu et de prévoir l’avenir. Seule cette représentation permet de ne pas entrer en contradiction avec toute l’histoire militaire ; elle seule ouvre le grand livre à une compréhension intelligente. ‎Théorie de la grande guerre Carl von Clausewitz, officier et théoricien militaire prussien (1780-1831) Ce livre numérique présente «Théorie de la grande guerre», de Carl von Clausewitz, édité en texte intégral. Manuel Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, "De la guerre" doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à envisager la guerre comme constante anthropologique et à en élaborer une philosophie. Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. Mais il est beaucoup plus difficile d’évaluer la vigueur de sa force de volonté, car on ne peut l’estimer que d’après la vigueur de ses motifs, donc seulement de façon approximative. Règlement pour une société de plaisir - Ebook written by Nicolas Machiavel. 13. 21. Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. En un mot, même les peuples les plus civilisés peuvent se déchaîner l’un contre l’autre, enflammés par la haine. De la guerre, ouvrage inachevé publié en 1832, un an après la mort de son auteur, marque une rupture radicale dans la façon de concevoir le phénomène de la guerre. En tant que mobile initial de la guerre, la fin politique sera donc la mesure aussi bien de l’objectif à atteindre par l’acte militaire, que des efforts nécessaires. Nous voyons que le concept de l’équilibre ne peut expliquer la cessation des hostilités, mais qu’il revient toujours à l’attente d’une conjoncture plus favorable. Il faut pourtant dissiper cette erreur, aussi belle soit-elle. Ce temps dépend donc de raisons internes et appartient à la durée propre de l’action. Au lieu de la maigre nécessité, il festoie ici au royaume des possibles. Mais, puisque nous avons affaire à des choses réelles et non à de purs concepts, elle sera une mesure relative aux deux Etats antagonistes. (36). Abstraction faite de cela, la continuité de l’action produirait une succession plus rigoureuse des événements, un lien causal limpide qui rendrait chaque action plus importante et donc plus dangereuse. Carl von Clausewitz, De la guerre. Thivet offre un riche exposé sur la guerre chez Hobbes, mais on ny retrouve quun bref chapitre sur Clausewitz et les liens qui unissent les deux sont quelque peu obscurs. Si la guerre est un acte de violence, la passion en fait aussi nécessairement partie. Comme une issue défavorable diminue nécessairement ces moyens, s’ils ont tous été engagés dans la première décision, une seconde décision devient donc proprement impensable. Chapitre 5 - Définitions plus précises de l'objectif militaire : terrasser l'ennemi (suite). C'est pourquoi on dénia au savoir toute utilité pour tout attribuer à l'aptitude naturelle. En tout cas, le concept de la guerre établi ici est le premier rayon de lumière qui éclaire les fondements de la théorie, qui en sépare d’abord les éléments majeurs et nous permet de les distinguer. Contentons-nous pour le moment d’avoir conduit notre sujet jusqu’ici, et d’avoir établi le point de vue général à partir duquel la guerre et sa théorie doivent être observées. Buy De la guerre: Livre I (Philosophie) by Clausewitz, Carl von, Chantre, Benoît, Giassi, Laurent, Neuens, Jean-Baptiste (ISBN: 9782081309890) from Amazon's Book Store. Cependant, la nature même de ces forces et de leur emploi fait qu’elles ne peuvent entrer en action toutes en même temps. Downloads PDF De la guerre by Carl von Clausewitz Military Books Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. Puisque nous considérons que la guerre procède d’une fin politique, il est donc naturel que ce premier mobile qui lui donna naissance demeure aussi dans sa conduite la considération première et suprême. Chacun des deux adversaires peut donc en grande partie estimer l’autre sur ce qu’il est et ce qu’il fait, et non sur ce qu’il devrait théoriquement faire. En revanche, la plupart des intentions hostiles ne sont jamais, ou rarement, dominées par l’hostilité des sentiments. Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, "De la guerre" doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à envisager la guerre comme constante anthropologique et à en élaborer une philosophie. Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, " De la guerre " doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à en… Il n’y a pas de pire position pour un belligérant que de se trouver dans l’incapacité complète de se défendre. Théorie de la grande guerre Carl von Clausewitz, officier et théoricien militaire prussien (1780-1831) Ce livre numérique présente «Théorie de la grande guerre», de Carl von Clausewitz, édité en texte intégral. Chapitre 2 - Fin et moyen dans la guerre. Download for offline reading, highlight, bookmark or take notes while you Cela n'élucide pas encore la cessation de l'acte militaire. A supposer que nous obtenions de la sorte une estimation vraisemblable de la force de résistance de l’adversaire, nous pourrions doser nos efforts en conséquence : soit les augmenter pour qu’ils l’emportent par leur prépondérance, soit, au cas où nos capacités ne seraient pas suffisantes, les pousser jusqu’au bout de nos possibilités. Chapitre 11 - Rassemblement des forces dans l'espace. Lorsque nous voyons que les peuples civilisés ne mettent pas leurs prisonniers à mort et ne ravagent pas villes et campagnes, cela est dû à la place croissante que prend l’intelligence dans leur conduite de la guerre. Mais nous savons que l’action militaire ne possède jamais ou rarement cette continuité. (19). Témoignage. Il fut rédigé entre 1818 et 1830, après les profondes mutations générées par les guerres napoléoniennes. Nous avons choisi le dernier de ces deux éléments comme caractéristique de notre définition car il est le plus général. Daisy texte Elle ne serait alors d’aucune utilité pour la vie. Si la guerre n’était le théâtre que d’une seule décision ou bien d’une série de décisions simultanées, alors tous les préparatifs pour les faire exécuter devraient naturellement tendre à l’extrême. Si la défense en tant que forme de combat l’emporte sur l’attaque, comme nous le montrerons par la suite, la question se pose alors de savoir si l’avantage de la décision différée est aussi grand pour l’un des camps que l’avantage de la défense pour l’autre. Je ne suis donc plus mon propre maître, car il m’impose sa loi comme je lui impose la mienne. Ed. Car les motifs (38) plus puissants augmentent la force de volonté, et celle-ci, comme nous le savons, est toujours un facteur, un produit de forces. L’art de la guerre manie des forces vivantes et morales ; il ne peut donc jamais atteindre à l’absolu et au certain. Daisy voix de synthèse Read this book using Google Play Books app on your PC, android, iOS devices. L’invention de la poudre, le développement continu des armes à feu montrent suffisamment qu’en progressant la civilisation n’a absolument pas entravé ou détourné la tendance sur laquelle repose le concept de la guerre, celle d’anéantir l’ennemi. Il peut donc se tromper dans le jugement qu’il porte sur elle et, en conséquence, croire que l’action revient à l’adversaire alors que c’est en réalité à lui d’agir. Nous réitérons notre thèse : la guerre est un acte de violence, et l’emploi de celle-ci ne connaît pas de limites. Tous les livres textes A supposer qu’un délai de quatre semaines lui permette d’être mieux organisé, il possède alors une raison suffisante pour ajourner son action. Pour affronter la violence, la violence s’arme des inventions des arts et des sciences. Chapitre 6 - Destruction des forces armées ennemies. En revanche, l’audace, la confiance en la fortune, la témérité, la hardiesse ne sont que des manifestations du courage. De la guerre Carl von Clausewitz De la guerre Éditions de la République des Lettres ISBN: 978-2-8249-0487-0 Librairies: Google Amazon Kobo iBooks Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. Si les guerres des peuples cultivés sont bien moins cruelles et destructrices que celles des peuples incultes, cela tient à la situation sociale de ces Etats, aussi bien entre eux que chacun d’entre eux. Clausewitz Général de, Théorie de la grande guerre, traduction du Lieutenant-colonel de Vatry, L. Baudoin, Paris, 1886-1887 (3 volumes). Ver todos los formatos y ediciones Ocultar otros formatos y ediciones. Autobiographie Gros caractères Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, " De la guerre " doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à envisager la guerre comme constante anthropologique et à en élaborer une philosophie. Il ne peut cesser d’agir chez l’un des deux adversaires qu’à une seule condition : qu’il veuille attendre un moment plus favorable pour l’action. Mais la guerre demeure un moyen sérieux en vue d'une fin sérieuse. Elle est donc un acte politique. Ainsi par cette interaction, la tendance aux extrêmes est à nouveau réduite à une mesure déterminée de l’effort. C’est ainsi en fait que l’on s’est représenté la chose jusqu’à maintenant, chaque fois qu’une disharmonie entre la politique et la conduite de la guerre engendrait des distinctions théoriques de ce genre. Il est donc impossible d’introduire dans la philosophie de la guerre un principe de modération sans commettre une absurdité. Théâtre Le CAS' NARD (journal de Bernard Martial). 14. Cette imperfection dans l’examen pourrait certes provoquer tout autant une action intempestive qu’une interruption intempestive. Mais  la guerre  n’est pas un passe-temps, ni une simple soif de risque et de victoire, ni l’œuvre d’un enthousiasme déchaîné ; elle est un moyen sérieux au service d’une fin sérieuse. Pour citer cet article Référence papier Martin Motte, « Histoire de la guerre (XIX e-XX e siècles) : pensée stratégique et cultures militaires », Annuaire de l'École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences historiques et philologiques, 150 | 2019, 366-369. Mais plus (30) ceux-ci sont minces, plus les nôtres pourront l’être également. Sujet "De la guerre" (Vom Kriege),est l'ouvrage majeur du général prussien Carl von Clausewitz (1780-1831). Policier Essai Le principe de polarité n’est valable que si celle-ci s’applique à un seul et même objet, où la grandeur positive et son contraire, la négative, s’annihilent exactement. Si, au lieu d’entendre par politique une intelligence générale, on la comprend- selon la conception conventionnelle- comme une sagacité se détournant de la violence, à la fois circonspecte et rusée, voire déloyale, c’est alors seulement que le second genre de guerre pourrait plus en relever que le premier. Il fut rédigé entre 1818 et 1830, après les profondes mutations générées par les guerres napoléoniennes. Discours Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, "De la guerre" doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à envisager la guerre comme constante anthropologique et à en élaborer une philosophie. BIB B 472 - De la guerre / Carl von Clausewitz ; trad. 22. Aussi longtemps qu’elles restent en armes, c’est-à-dire tant qu’elles ne concluent pas la paix, ce principe existe. Facteurs qui accompagnent toujours l'emploi des moyens. Chapitre 5 - Le point culminant de l'attaque. Littérature de terroir Le second point donne lieu aux observations suivantes. Par conséquent, la théorie ne doit pas établir de lois qui ne donnent libre cours à tous les degrés et à toutes les métamorphoses de ces vertus guerrières les plus nécessaires et les plus nobles. La première de ces trois composantes se rapporte davantage au peuple, la deuxième au général et à son armée, la troisième au gouvernement. Théorie de la grande guerre Carl von Clausewitz, officier et théoricien militaire prussien (1780-1831) Ce livre numérique présente «Théorie de la grande guerre», de Carl von Clausewitz, édité en texte intégral. Dès que la force  de cette loi se relâche, que ce dessein ne parvient pas à son but et s’en éloigne, la fin politique de la guerre refait inévitablement surface. Chapitre 8 - Sur le point culminant de la victoire. Chapitre 4 - Définitions plus précises de l'objectif militaire : terrasser l'ennemi. Mais si une modification est à prévoir, elle ne favorisera que l’un des camps et déterminera nécessairement l’autre à agir. Facteurs qui accompagnent l'emploi des moyens. Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. Elle peut parfois devenir elle-même cet objectif, lorsqu’il s’agit par exemple de la conquête d’une province déterminée. Plus le principe belliqueux est faible, plus elles seront longues. Science, lorsqu'on vise au pur savoir ; art, lorsqu'on vise à un pouvoir). Chapitre 8 - Conclusions du premier livre. La guerre n’est rien d’autre qu’un duel amplifié. La guerre n’est donc pas seulement un vrai caméléon, changeant de nature dans chaque cas concret. De la Guerre - Livre 1 by Carl von Clausewitz is Biographies & Memoirs « - On trouvera Étrange, et non sans raison, qu’un ouvrage sur de semblables matières soit accompagné d’une préface écrite par la … Normal Or l’homme, avec son organisation imparfaite, demeure toujours en deçà de la ligne de la perfection absolue. Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, " _De la guerre_ " doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à Vom kriege est un traité de stratégie militaire écrit par le général prussien carl von clausewitzrédigée en majeure partie après les guerres napoléoniennes entre 1816 et 1830 et laissée inachevée à sa mort en 1831 lœuvre fut compilée et publiée à titre posthume entre 1832 et. Ainsi exalté, le courage prend son essor, et le risque et le danger deviennent l’élément dans lequel il se jette, comme le nageur courageux dans le courant. Ainsi en certains cas décide-t-elle de tout presque à elle seule. Cette différence ne tient cependant pas à la sauvagerie et à la civilisation en elles-mêmes, mais aux circonstances concomitantes, aux institutions, etc. Chapitre 3 - Art de la guerre ou science de la guerre. Récit (jeunesse) De la sorte, la loi rigoureuse de la poussée des forces jusqu’aux extrêmes ne régira plus l’ensemble de l’acte militaire. Lui ôter tout moyen de se défendre est, par définition, le véritable objectif de l’action militaire. La défense. Jusqu’à présent la loi des extrêmes, le dessein d’ôter à l’ennemi tout moyen de se défendre, de le terrasser, ont en quelque sorte englouti cette fin. Si dans la guerre nous laissons sa durée à chaque action, il nous faut admettre- au moins à première vue- que tout laps de temps qui n’appartient pas à cette durée, c’est-à-dire toute cessation momentanée dans la poursuite de l’acte militaire, paraît absurde. Les Fausses confidences de Marivaux. (L’Express, 1955) « Le général von Clausewitz est le plus grand et le plus célèbre des théoriciens militaires. Il est certes possible de faire manœuvrer simultanément toutes les forces armées mobiles, mais pas toutes les forteresses, les fleuves, les montagnes, les habitants, etc., bref le pays tout entier, sauf s’il est petit au point d’être totalement englobé par le premier acte de guerre. DE LA GUERRE (VOM KRIEG) de Carl von CLAUSEWITZ (programme CPGE scientifiques 2014-2016): texte intégral, 2e partie. Fantastique Ce dont chacun des adversaires se dispense par faiblesse, cela qu’elle que soit la nature, devient pour l’autre un motif véritable et objectif de modération. Littérature classique En définitive, il ne faut pas toujours considérer l’issue générale d’une guerre comme un absolu. Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. Il faut par conséquent prendre en considération la nature de ces masses. Ceci nous montre que la force d’impulsion propre à la polarité des intérêts peut se perdre dans la différence entre la force de l’attaque et celle de la défense, et devenir par là inopérante. Nous avons dit que le but de l’acte militaire est d’ôter à l’ennemi tout moyen de se défendre. Champ En second lieu, cette vue nous montre aussi à quel point les guerres peuvent différer selon la nature de leurs motifs et des circonstances dont elles résultent. Livres de carl von clausewitz denise naville pierre naville camille rougeron; PDF Lire Carl von Clausewitz. Puisqu’une absolue passivité ne saurait être guerre, celle-ci est toujours le choc de deux forces vives l’une contre l’autre. Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, "De la guerre" doit sa célébrité et son influence au fait qu'il est le premier traité de stratégie militaire à envisager la guerre comme constante anthropologique et à en élaborer une philosophie. Même pour ce facteur de résistance qui ne dépend pas de principes extérieurs : la volonté. Horreur Car, dans une entreprise aussi dangereuse que la guerre, les erreurs engendrées par la bonté sont précisément les pires. Il est possible de déterminer l’ampleur des moyens dont il dispose, vu qu’elle repose sur des chiffres (quoique pas totalement). Conçu, écrit et constamment remanié entre 1816 et 1830, demeuré inachevé mais publié à titre posthume en 1832, "De la guerre" doit sa célébrité et son influence au Published by Les Editions de Minuit, Paris,, 1955. S’il n’existait qu’une seule forme de guerre, à savoir assaillir l’adversaire, sans qu’il y ait par conséquent de défense, ou en d’autres termes, si l’attaque ne se distinguait simplement de la défense que par le motif positif qu’elle possède et dont l’autre est privée, la nature du combat reviendrait encore toujours au même : dans cette lutte, chaque avantage de l’un équivaudrait pour l’autre à un désavantage de même ampleur,  et une polarité existerait. Roman (jeunesse) Une seconde raison réside dans l'examen imparfait de la situation. Objectif limité. Chapitre 5 - De l'effort physique dans la guerre. ‎Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. De la guerre. Épouvante Celui-ci se tenant d’un côté, le courage et l’assurance doivent agir de l’autre et combler le vide creusé par l’imprévu. << LE FEU d' Henri BARBUSSE (programme... DE LA GUERRE (VOM KRIEG) de Carl von CLAUSEWITZ (programme CPGE scientifiques 2014-2016): texte intégral, 1ère partie. Chapitre 1 - Classification de l'art de la guerre.